Flagge Land Ar
fr
 
  •  

    Ce site a été réalisé à l’occasion de la Rencontre Nationale sur la Silicose organisée par la Société Algérienne de Pneumophtisiologie "http://www.sante.dz/sapp/" en collaboration avec la Direction de la Santé et de la Population de la wilaya de Batna les 17-18 Avril 2008 sous le haut patronage de Mr le wali de la wilaya de Batna.

Presse

ETAT DES LIEUX

Le métier de taille de pierre a été à l’origine développé par de jeunes ouvriers de la région de Tkout dans la wilaya de Batna il y a une Quinzaine d’années.
Cette activité commence à être pratiquée par des jeunes dans d’autres régions d’Algérie notamment en Kabylie.
Ces travailleurs, itinérants, exercent leur métier dans la grande majorité des cas chez des particuliers sans aucune déclaration ni d’affiliation aux organismes de sécurité sociale. Il est donc impossible de connaitre leur nombre exacte ni d’évaluer avec certitude ceux parmi eux qui seraient atteints de silicose.

1/Estimation du nombre de tailleurs de pierre dans la région de Tkout dans la Wilaya de Batna:

Les services de la commune de Tkout (12300 Habitants au recensement de 1998) ont recensé au 31/Mars/2008, 800 à 900 artisans tailleurs de pierre. Le nombre de ceux qui sont encore en activité est estimé à 482. Le nombre d’artisans ayant arrêté de travailler : 408. Le nombre de décès suite à des complications liées à la silicose chez ces artisans est estimé à 29. Nombre de veuve: 14. Nombre d’orphelins: 35.

Dans la commune voisine d’Inoughissene ( 4000 Habitants), 200 tailleurs de pierre sont à ce jour recensés. 4 décès sont, malheureusement, à déplorer.
Il est à signaler que des cas de silicose compliqués ont été rapportés en Kabylie: 7 Jeunes patients au moins ont été hospitalisés au CHU de Tizi-Ouzzou pour des complications liées à la silicose ces deux dernières années (Pneumothorax, insuffisance respiratoire…).

Pour dresser un tableau estimatif de l’état des des lieux sur la silicose chez les tailleurs de pierre à Tkout, , nous nous rapportons à une étude que nous avons réalisée au mois de mars 2008 intitulée :

«Epidémie» de silicose chez les tailleurs de pierre de TkouT dans les Aurès (Est Algérien).
HAMIZI. A (1), AISSOU. F (2), NEDJAHI. M (3), DESSANGES. J.F (4), DONNAY. C (5), NAFTI. S (6).

  1. Cabinet Médical, Allée Benflis. Batna. Algérie.
  2. Secteur Sanitaire d’Arris. Algérie.
  3. Secteur Sanitaire d’Arris. Algérie.
  4. Sce de Physiologie Respiratoire, Hôpital Cochin. Paris.
  5. Sce des Pathologies Professionnelles, Hôpital Cochin. Paris.
  6. Sce de Pneumo-phtisiologie, C.H.U Mustapha. Alger.

2/ PREVALENCE DE LA SILICOSE CHEZ LES TAILLEURS DE PIERRE DE TKOUT :

Dans cette étude,709 Tailleurs de pierre ont été répertoriés, dont 321 ont été examinés et ont subit un examen Rx du thorax. 161 sujets (50%) ont présenté des anomalies Rx évocatrices de silicose. 60 patients ont accepté de répondre à un questionnaire détaillé et ont fait l’objet, en plus d’un examen clinique et Rx, d’une E.F.R de base.

Nous estimons donc que la moitié des personnes recensées sont atteintes de silicose. Soit plus de 400 personnes à Tkout et 100 personnes environ à Inoughissene.

3/ MOYENNE D’AGE DES TRAVAILLEURS :

Nous avons constaté que la moyenne d’âge de ces travailleurs était de l’ordre de 30 ans.

4/ TABAGISME :

Le tabagisme est un facteur aggravant chez les patient porteurs de silicose. Le tabagisme a été retrouvé chez 80 % des sujets concernés par l’étude, avec une moyenne de 10 paquet année.

5/ CONDITIONS DE TRAVAIL :

Ces jeunes activent par groupes de 2 à 5 personnes. Itinérants et autonomes, ils travaillant chez des particuliers sans déclaration et sans assurance sociale, dans la précarité et la promiscuité. Aucune mesure de protection respiratoire collective ou individuelle n’est appliquée. Une protection artisanale est retrouvée chez la majorité d’entre eux, tel que le port d’une bande de tissu «chèche » sur le visage ou de masque chirurgical facial renforcé par du coton sans aucune conformité aux normes de sécurité.

6/ ORGANISATION DU TRAVAIL :

2 catégories de travailleurs
Les ouvriers
ouvriers qui s’occupent de la découpe, du tronçonnage, du ponçage et du polissage de la pierre à l’air libre ou en milieu confiné. Cette catégorie de travailleurs développe des formes particulièrement aigues, graves et précoces de silicose.

Les maçons qui s’occupent des travaux de finition au marteau et de la pose de la pierre développent des formes simples et non compliquées.

7/ DUREE D’EXPOSITION MOYENNE AU RISQUE :

Les tailleurs de pierre de Tkout développent des formes aigues et précoces de silicose. Il s’agit de cas historiques n’ayant plus été rapportés depuis presque un siècle dans aucun pays au monde.
Dans l’étude sus-citée, 60 tailleurs de pierre volontaires ont accepté de répondre à un questionnaire détaillé et ont fait l’objet, en plus d’un examen clinique et d’un examen radiologique, d’une exploration fonctionnelle de base: 11 sujets ont développé une silicose après seulement 2 à 3 années d’exposition (18,33 %).

  • 15 sujets ont développé la maladie après 4 à 6 Ans d’exposition, soit 25 %.
  • 26 travailleurs après 7 à 10 Ans (43,33%).
  • 8 d’entre eux seulement ont développé la maladie après 11 à 25 Ans de travail (soit 13,33 %).

8/ ORIGINE DE LA PIERRE (LIEU D’EXTRACTION) :

Dans 95 % des cas la pierre est extraite de Yakourene près d’Azazga en Kabylie.
Autres lieux d’extraction:  Laksar (près de tkout), Baniane (près de Biskra), Tebessa, Tiaret et Saida.

  9/ NATURE MINERALOGIQUE DE LAPIERRE

Nous avons fait analyser un fragment de pierre, prélevé à yakourene, au laboratoire BRGM ( Orleans. France ). Les résultats ont montré :
Observation à la loupe binoculaire :« Grès hétérogène à ciment coloré en ocre, avec présence de grains de quartz anguleux (dominant) » .
Diffractométrie des rayons x : Très importante présence de quartz: > 95 % de l’échantillon ».

10/ L’ETUDE DE LA CONCENTRATION EN SILICE CRISTALLINE LIBRE DANS L’ATMOSPHERE DES LIEUX DE TRAVAIL
N’a malheureusement pas été effectuée (faute de moyens).

11/ COMPLICATIONS LIEES A LA SILICOSE :

SUR LES 161 SUJETS ATTEINTS DE SILICOSE (dans la série de malades faisant partie de l’étude du mois de Mars 2008), Nous avons retrouvé :
9 Cas de tuberculose pulmonaire BK + (5,59 %), dont 3 ont développé une multi résistance.
2 Cas de sclérodermie associées à la silicose.
9 Cas compliqués de pneumothorax
et 1 Cas d’hypoacousie ( bruit de tronçonneuse ?)….

 12/ MORTALITE PAR SILICOSE :

29 décès ont été rapportés à ce jour (23/03/08) par la mairie de Tkout ces trois dernières années. Il est à déplorer également, 4 décès dans la commune voisine d’Inoughissene.

Dans notre étude : les décès surviennent à un âge particulièrement jeune faisant aussi de cette dramatique situation, un fait exceptionnel en ce 21eme siècle.
Sur les 28 décès rapports par notre série, l’âge moyen de décès est de 31 ans:

    • 7 décès ont été enregistrés à un âge variant de 20 à 25 Ans (soit 25% des décès).
    • 8 décès entre 26 et 30 ans (28,57 %).
    • 10 décès entre 31 et 40 ans. (35,75%).
    • 3 décès entre 40 et 60 ans (10,71 %).
     
     
    Imprimer la page en cours Envoyer la page
     
 
© Copyright 2008 SAADNET ISP.All rights reserved<