Ar
fr
 
  •  

    Ce site a été réalisé à l’occasion de la Rencontre Nationale sur la Silicose organisée par la Société Algérienne de Pneumophtisiologie "http://www.sante.dz/sapp/" en collaboration avec la Direction de la Santé et de la Population de la wilaya de Batna les 17-18 Avril 2008 sous le haut patronage de Mr le wali de la wilaya de Batna.

Presse

Risque - Liés à l'activité de taille de pierre : LA SILICOSE

Definition de la Silicose

 

Fibrose pulmonaire secondaire à l'inhalation de poussières minérales renfermant de la silice, sous forme cristalline libre(SiO²).
la silice est un minéral très répondu dans la nature, elle représente 75% de l’écorce terrestre.
Elle existe sous  deux formes : amorphe et cristalline. Seule la forme cristalline est responsable de silicose.
La silice cristalline  se présente sous différentes variétés :  Quartz ( 12% de l’écorce terrestre ), Tridymite  et  Cristobalite.
L’inhalation de fines particules  de silice cristalline libre  dont le diamètre aérodynamique médian  ( D.A.M )  est inférieur à 5 µm est  à l’origine de la silicose .



  • 1/ ETIOLOGIE 

    la silicose résulte de l’inhalation chronique de fortes concentrations de silice.
    Elle apparaît généralement après 20 à 30ans d'exposition. Elle Peut survenir après moins de 10 ans d'exposition (forage  de tunnels, sablage ou la fabrication de poudres  abrasives).

  • 2/ FACTEURS DE RISQUE : PROFESSIONS EXPOSEES.

    • Mineurs 
    • Travail de la porcelaine 
    •  Fabrication de poudres abrasives 
    •  Ravalement des façades
    •  Fonderies 
    •  Taille du granit
    • Maçons-fumistes.
    • Concassage des galets.
    • Prothésistes dentaires.

  • 3 / CLINIQUE

    La silicose est responsable d'une fibrose  pulmonaire dont l’évolution  se fait vers l’insuffisance respiratoire. Elle touche beaucoup plus le  sexe  masculin. L’âge de survenue de la maladie se situe entre  40 et 75 ans.Il existe deux  formes cliniques de silicose:

    Silicose simple (isolée ou compliquée) :

    Apparition des symptômes  après plusieurs années d’exposition (10 à 15 ans). Evolution sur des dizaines d'années ;

    • Silicose aiguë (rare): 

    elleest due àunempoussièrement massif. Il s’agit de silicoses graves pouvant apparaitre après quelques mois d'exposition. L’évolution se fait en quelques années vers la survenue de complications graves.

  • 4/ DIAGNOSTIC POSITIF:   

    le diagnostic de la silicose se pose  sur deux éléments :
    • Antécédents d’exposition au risque.
    • Examen radiologique.

  • 5/ DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL   

    • Miliaire tuberculeuse,
    • Sarcoïdose,
    • Fibrose pulmonaire idiopathique,
    • Hémosidérose endogène, due à une sténose mitrale,
    • Dissémination néoplasique métastatique,
    • Certaines collagénoses (polyarthrite rhumatoïde, sclérodermie avec atteinte pulmonaire),
    • Autres pneumoconioses.

  • 6/ EXAMEN RADIOLOGIQUE DU THORAX    

    Plusieurs aspects radiologiques peuvent être observés.

    • Petites opacités nodulaires,
    •  Nodules confluants,
    •  Cavitation des nodules,
    •  Opacités étendues d'allure pseudo-tumorale,
    •  Calcifications en coquille d'œuf des adénopathies  hilaires et médiastinales.

    Lésions radiologiques en relation avec des complications :
    - Images cavitaire témoin d’une tuberculose ou d’une nécrose aseptique,
    - Pneumothorax,
    - Hypertrophie des cavités cardiaques droites.


    LA TDM Thoracique:
    Permet le diagnostic d’images de fibrose interstitielle diffuse débutante.
    Elle est d’une plus grande sensibilité que la radiographie pulmonaire.

    Télécharger ICI "La Classification abrégée du bureau international du Travail (BIT)".

  • 7/ EXPLORATION FONCTIONNELLE RESPIRATOIRE   

    On peut retrouver :
    • Un Syndrome restrictif: Diminution de la capacité pulmonaire totale ( CPT), conséquence directe de la perte de l’élasticité du poumon avec perturbation des échanges alvéolo-capillaires,

    • Un Syndrome obstructif: Diminution du volume expiratoire maximum seconde ( VEMS) et du coefficient de Tiffeneau (VEMS/CV) car une broncho-pneumopathie chronique obstructive ( BPCO)  est  souvent associée ( le tabagisme étant un facteur souvent retrouvé).

    Une  Insuffisance ventilatoire mixte.

    La diminution de la diffusion du CO à travers la membrane alvéolo-capillaire témoigne des perturbations des échanges gazeux.


    Les gaz du sang sont longtemps normaux.  L’évolution se fait vers l’apparition d’une hypoxémie accompagnée selon les cas, d’une hypo, normo ou hypercapnie.



 
 
Imprimer la page en cours Envoyer la page
 
 
© Copyright 2008 SAADNET ISP.All rights reserved<